Hugues Le Paige a consacré sa chronique image dans l'excellente revue POLITIQUE au livre "Classement diagonal"    
Le choix et le dispositif des images, la mise en page sous forme de dialogue entre les textes, les photos et les documents, et le registre de couleur des pages, apparentent la réalisation à une installation.
         
Revisiter le panorama, réinventer le paysage, tels pourraient être les leitmotivs de cette exposition, synthétisée par Classement diagonal, oeuvre majeure de Bruno Goosse conçue en partie pour la manifestation. Partant du champ de la Bataille de Waterloo (dont le panorama peint est toujours visible), il s'interroge sur notre rapport au réel et à l'image par-delà un paysage quasi mythique.
Bernard Marcelis, Focus Vif 28-10-2016   [pdf-embedder url="http://www.tirantdair.org/wp-content/uploads/2017/05/focus-Vif-marcelis.pdf"]
Il n'y a sans doute pas de meilleur exemple de mixité des techniques que la vaste installation dans laquelle Bruno Goosse multiplie à l'envi les approches d'un site historique classé, celui de la bataille de Waterloo. Son propos se situe au croisement du document, de l'illustration, du dispositif morcelé, de l'interprétation par objets, textes ou photographies. Un tout finalement complexe qui trace des pistes vers des considérations qui rebattent les cartes par rapport aux visions arrêtées sur le sujet. Et c'est le propre de l'art, non sans aspects critiques.
Claude Lorent, La Libre Culture du mercredi 26 octobre 2016 lalibre-lorent

Victoire Le Soir 2013

  « En proposant No Vacancies, Bruno Goosse joue sur l’ambiguité entre le tourisme tel qu’il était pratiqué, sous […]

L’ambiguïté formalisée, Espace vie, Caroline Dunski

En proposant NoVacancies, Bruno Goosse joue sur l’ambiguïté entre le tourisme tel qu’il était pratiqué, sous tentes, dans les premiers « Club Med », et la situation des réfugiés. Caroline Dunski

 

 

 

 

Ce qui se trame dans une exposition, Tristan Trémeau, l’artmême n°32, 3e tr. 2006

Cette seconde exposition devrait manifester ce que l’expérience de l’artiste vécue à Troyes a déterminé comme déplacements qualitatifs de son regard sur son travail, en l’attente de ce qu’elle suscitera comme déplacement dans l’économie de celui-ci.

 

Artistes belges internationaux, Claude Lorent, art actuel et contemporain, supplément de la Libre Belgique du 19 avril 2006.