En 1912, Louis-Jules Dumoulin, obtint de l’État belge une concession située au pied de la butte du lion pour édifier un bâtiment abritant une toile circulaire représentant un moment de la bataille de 1815. L’artiste français était connu pour son célèbre «Tour du monde», réalisé pour l’exposition universelle de 1900.

Il s’agissait d’offrir aux visiteurs, pour une somme modique et sans les désagréments ou les dangers qu’occasionnait alors un long voyage, un panorama des lieux exotiques les plus célébrés. Les visiteurs étaient dans la même situation que les voyageurs dont le bateau s’approche des côtes d’une contrée enchanteresse et inconnue… Peintures en trompe l’oeil, décors de stuc, vrais objets, personnages peints, acteurs de théâtre, danseuses javanaises, musiciens indigènes, illusionnistes indiens, geishas, danseurs gitans, tout était fait pour que le spectateur se croie vraiment ailleurs, là où il n’a jamais été.

L’installation plastique narrative Classement diagonal co-produite par le  BPS 22,  est visible à Charleroi dans le cadre de l’exposition Panorama, jusqu’au 22 janvier 2017.