Images et Mots

Images et Mots, au Namoc à Bejing, Pékin (2013) et à Wuhan (2012), organisation WBI ;
 commissariat: Michel Baudson.

Avec : Thorsten Baensch, Pierre Bismuth, Marcel Broodthaers, Pol Bury, Jacques Charlier, Patrick Corillon, Philippe De Gobert, Christian Dotremont, Peter Downsbrough, Monica Droste & Guy Rombouts, Eric Duyckaerts, Eva Evrard, Sylvie Eyberg, Michel François, Jean-Jacques Gailliard, Bruno Goosse, Ann Veronica Janssens, Djos Janssens, Yves Lecomte, Lennep, Jacques Lizène, Chantal Maes, René Magritte, Marcel Mariën, E.L.T. Mesens, Jacqueline Mesmaeker, Henri Michaux, Jean-François Octave, Marc Octave, Pol Piérart, Bernard Queeckers, Joëlle Tuerlinckx, Bernard Villers, Bernard Voïta

 

 

Ce n’est toujours pas une pipe !
Claude Lorent

A Pékin s’est ouverte une expo qui par “Images et Mots” tisse des liens entre les cultures.

La Chine focalise tous les regards car des pays Bric c’est celui qui étend sans cesse son hégémonie et qui rivalise avec l’ancien nouveau monde pour occuper le top mondial ? L’histoire future n’est pas encore écrite mais elle est en marche et la Fédération Wallonie-Bruxelles entend bien en faire partie. Economiquement, cela va de soi, mais pas seulement, elle mise aussi sur la culture. Et sur l’art ! Pas évident face au bulldozer des puissances dominantes et des stars du marché, mais elle arrive à s’imposer en province et à Pékin par un concept qui associe, à travers « Images et Mots », une part de notre pensée et de la leur. Preuve qu’une exposition peut favoriser des rapprochements. Celle-ci qui, après avoir été montrée au musée de Wuham, se tient actuellement au Namoc à Pékin, s’inscrit dans l’officialité des accords culturels signés en 2011 entre les ministres de la Culture de la Chine et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est due à l’initiative et à la conception de l’historien et critique d’art bruxellois Michel Baudson et elle est réalisée grâce au WBI et aux musées chinois.

L’encre et l’écriture

La culture est souvent ce par quoi on est respecté par l’autre, ce par quoi on entreprend le chemin de la compréhension mutuelle tout en conservant ses différences et il n’est pas rare de trouver dans les antagonismes ou les spécificités, un fil rouge par lequel s’établissent des liens. Pour Michel Baudson, le point commun fut l’encre, partant le dessin et l’écriture, et comme fondement l’expression de la pensée qui bien sûr nous définit dans notre universalité comme dans nos particularités. Sur cette base et en se reposant sur une figure tutélaire artistique mondialement connue, même en Chine où une expo monographique s’est tenue précisément au Namoc, René Magritte, il a construit un parcours en trois volets constitué de multiples ramifications dans lesquelles s’insèrent de nombreuses œuvres d’artistes chinois contemporains sélectionnées par le commissaire Zhang Qing du Namoc au regard des propositions de Michel Baudson. Et ce n’est certainement pas la moindre des gageures que de construire une expo bilatérale à la fois historique et actuelle comprenant de multiples ponts entre les cultures.

« Cette thématique est typique de chez nous dans la mesure où elle se manifeste non pas seulement dans une ponctualité éphémère qui serait la publication en 1929 du manifeste de Magritte ‘Les mots et les images’ sur lequel est basée effectivement l’exposition, mais dans une continuité dans laquelle s’expriment toute l’exigence de la pensée et une foule de questionnements liés notamment à l’écriture. En Chine » , poursuit Michel Baudson, « l’écritu re est une suite de signes et de concepts, elle ne repose pas sur un alphabet, et l’on sait aussi l’importance séculaire de la calligraphie. C’est donc par là, par la pensée, les concepts et les pratiques, que les interconnexions se sont opérées. L’exemple des logogrammes de Christian Dotremont fut particulièrement questionnant pour les Chinois à travers ce mariage entre une gestuelle qui n’est pas une calligraphie et la littérature. » Ainsi, des duos en correspondance ont été établis entre des œuvres de Charlier et Zhou Tiehai, Yue Minjun et Corillon, Mu Chen et Droste/Rombouts….