« En proposant No Vacancies, Bruno Goosse joue sur l’ambiguité entre le tourisme tel qu’il était pratiqué, sous tente, dans les premiers  « Club Med », et la situation des réfugiés. … jouant sur les similitudes formelles, l’installation a pour but d’éveiller les esprits en invitant les spectateurs à passer d’un registre à l’autre.  »

Caroline Dunsky

article-victoire1-1